Le développement durable




Déplacez chaque étiquette dans le cadre définition ou exemple adapté. Les étiquettes restent en place lorsque la réponse est juste.
Capital naturel
Capital physique
Capital humain
Capital institutionnel
Usines
Droit des affaires
Forêts
exemple
définition
regroupe les capacités physiques, intellectuelles d'un individu ou d'un groupe d'individus. Il peut être accumulé par la formation initiale ou professionnelle.
exemple
définition
regroupe les ressources diverses de la nature susceptibles d'engendrer un service productif.
exemple
définition
regroupe l'ensemble des cadres et contraintes humaines qui structurent les interactions politiques, économiques et sociales.
exemple
définition
est un bien produit dans le passé par l'homme et utilisé comme moyen de production.

Source des définitions : fiche éduscol.




© Animeco 2014 - http://www.animeco.fr - Boutet et Terver Applications
Les biens sont classé en fonction de 2 critères : excluable ou non, rival ou non.
Un bien est excluable si on peut empêcher la consommation à un individu qui refuse de payer. Cette condition dépend des techniques (qui évoluent) et de choix politiques.
Un bien est rival si son utilisation par un individu empêche la consommation d'autres individus.

Déplacez chaque étiquette bleue dans la case adaptée du tableau. (Les étiquettes restent en place si elle sont bien positionnées.)

Bien privatif
Bien collectif
Bien de club
Bien commun
Médicaments
Défense nationale
Autoroute à péage
Eau pour irrigation
Poissons de mer
Eclairage public
Excluable
 Non excluable 
Rival    
Non rival    
© Animeco 2014 - http://www.animeco.fr - Boutet et Terver Applications
Quelles sont les dimensions qu'intègre le développement durable (ou soutenable) ? (Cliquez sur les bonnes réponses)
Une croissance des richesses doit être possible.
économique
La richesse doit être équitablement partagée dans le monde et entre les générations.
sociale
Les ressources et la planète doivent être préservées pour les générations futures.
environnementale
Le développement durable n'inclut pas de dimension financière en tant que telle.
financière
On parle de "soutenabilité faible" quand : (Cliquez sur les bonnes réponses)
La soutenabilité faible considère que les destructions du capital naturel peuvent être compensées par une hausse d'un autre capital (physique ou humain).
Tous les capitaux sont substituables.
C'est la thèse de la "soutenabilité forte" qui considère que les destructions naturelles ne peuvent être compensées par la hausse d'un autre capital.
Les destructions naturelles ne peuvent pas être compensées par la hausse d'un autre capital.
L'homme peut sauvegarder des espèces animales, dépolluer, replanter de forêts, etc.
Le progrès technique peut résoudre les problèmes environnementaux.
La "soutenabilité forte" considère que le progrès technique ne résoud pas tout et qu'il peut même introduire des risques élevés.
Le progrès technique ne peut pas tout résoudre.
© Animeco 2014 - http://www.animeco.fr - Boutet et Terver Applications
Pour assurer un développement soutenable (ou durable), l'analyse économique considère qu'il faut préserver les possibilités de développement futur. Les problèmes environnementaux sont souvent le résultat de défaillance du marché, du fait d' de situations où les prix de marché ne reflètent pas pleinement les coûts et les avantages des transactions.
Pour limiter les productions néfastes, plusieurs moyens d'action sont possibles pour les pouvoirs publics :
- interdire par . Par exemple, des normes peuvent s'appliquer aux moteurs des voitures pour limiter la consommation d'énergies fossiles. Ce moyen a une efficacité . En effet, dans notre exemple, réduire la consommation d'essence réduit le coût de déplacement et peut inciter à parcourir plus de kilomètres.
- faire payer plus d'impôts, c'est . L'idée a été développée dès 1920 par Arthur Cecil Pigou. L'entreprise pollueuse doit payer des taxes qui augmentent le coût de production, modifie le calcul de production optimale et la production (et la pollution) à court terme. Les pouvoirs publics peuvent aussi utiliser les recettes pour réparer les dommages causés ou réduire la pression fiscale sur d'autres facteurs (comme le travail). Cependant, ces taxes sont un coût supplémentaire dans les pays qui les instaurent par rapport aux pays où elles n'existent pas.
- redéfinir les droits de propriété, notamment par l'institution de droits d'émission et la création de . Le volume total d'émissions autorisées est fixé par les pouvoirs publics. Les entreprises qui n'utilisent pas totalement leurs droits peuvent les vendre à celles qui en ont besoin. L'émission polluante comporte ainsi un coût privé additionnel pour le producteur qui est incité à réduire sa production et/ou à utiliser des techniques moins polluantes.
Valider les choix
Effacer les erreurs

© Animeco 2014 - http://www.animeco.fr - Boutet et Terver Applications
En 2004, l'Union européenne a mis en place un marché des quotas d'émission de gaz à effets de serre. Au départ, les industriels ont reçu gratuitement des quotas qu'ils ont ensuite pu échanger sur ce "marché du carbone". Les industriels pouvaient utiliser ces quotas pour polluer ou réduire leurs émissions, notamment grâce à la mise en place de nouvelles techniques, et vendre leurs quotas excédentaires aux industriels qui en avaient besoin.
De 2013 à 2020, les quotas attribués sont de plus en plus faibles pour réduire de 20 % les émissions. Une partie des quotas est mise aux enchères, le reste distribué gratuitement.
Comme sur tout marché, une réduction des quotas émis devrait :
Juste : une offre de quotas insuffisante par rapport à la demande conduirait à une hausse du prix.
Faux : une offre de quotas insuffisante par rapport à la demande conduirait à une hausse du prix.
Une hausse des prix des quotas d'émissions :
  l'utilisation des techniques limitant la pollution.
Juste : les industriels comparent le prix des techniques limitant la pollution au coût de celle-ci (le coût des quotas d'émissions). La hausse du coût des quotas peut rendre l'utilisation de techniques limitant la pollution plus rentables.
Faux : les industriels comparent le prix des techniques limitant la pollution au coût de celle-ci (le coût des quotas d'émissions). La hausse du coût des quotas peut rendre l'utilisation de techniques limitant la pollution plus rentables.
Le prix européen actuel des quotas d'émissions est faible. Ceci rend le marché du carbone :
Juste : un prix faible ne favorise pas l'utilisation de techniques limitant la pollution.
Faux : un prix faible ne favorise pas l'utilisation de techniques limitant la pollution.
© Animeco 2014 - http://www.animeco.fr - Boutet et Terver Applications