Fiche pédagogique

La socialisation différenciée selon le genre

Disciplines, classes et programmes

Enseignement exploratoire de Sciences Économiques et Sociales (programme de 2010), partie V : Individus et cultures. Comment devenons-nous des acteurs sociaux ?

Objectif de l’animation

Étudier la socialisation différenciée selon le genre.

 

Utilisation

Les parties découverte et cours sont adaptées à l’utilisation avec un tableau interactif ou un vidéo projecteur : les formats des caractères sont grands pour être visibles dans une classe.

L'activité se prête bien à une utilisation en travaux dirigés, dans une salle informatique, au tableau interactif ou au vidéo projecteur.

Avec un vidéo projecteur, un élève peut utiliser la souris de l'ordinateur pour répondre aux questions.

image_2

Les « pétales » du menu général peuvent se tourner pour accéder à chaque partie.
Utilisez le bouton « ? » pour afficher l’aide de chaque page.

Découpage de l’animation

En accord avec le programme, une partie découverte introduit l'existence d'une socialisation différenciée selon le genre en utilisant les jouets de Noël des jeunes enfants.

Le cours étudie des faits montrant des comportements différents selon le genre, puis présente les éléments d'explication.

L'activité est un présentée comme un jeu : il faut choisir les comportements des parents souhaitant socialiser un enfant, d'abord dans son enfance, par le choix d'un modèle parental, puis lors de l'adolescence. L'objectif à atteindre peut être le partage traditionnel des rôles masculin et féminin, l'égalité ou l'inversion des rôles.

 


Découverte : les jouets socialisent, en partie différemment, les petites filles et les petits garçons

Utilisation

Cette animation propose de réfléchir aux effets des jouets offerts aux jeunes enfants.

Étape 1 : offrir des jouets

image_1

Une dizaine de jouets sont proposés que l'on peut offrir à une petite fille, un petit garçon ou aux deux.

Les jouets s'affichent au fur et à mesure dans le tapis de jeu sélectionné (féminin et/ou masculin).

Pour terminer, un commentaire dit si les choix sont traditionnels ou non.

 

 

image_1

Étapes 2 et 3 : préparer à des métiers et activités

Pour les filles, puis pour les garçons, les jouets traditionnels sont à relier à des métiers ou des activités.

Les flèches sont à déplacer dans le tableau où elles se transforment en croix. La case survolée devient orange clair : pour une prise en compte correcte de la réponse, une seul case doit être orangée.

Il apparaît alors que la répétition des gestes entraînée par les jouets ne favorise pas les mêmes activités selon que le jouet est "masculin" ou "féminin".

 

Étapes 4 et 5 : préparer à des métiers et activités

Sur le même principe, les jouets, féminins puis masculins, sont à relier à des comportements : connaître la technique, être doux (douce), être fort (e), protéger, rechercher la propreté et rendre service.

 

On pourra amener les élèves à réfléchir aux mécanismes en oeuvre mais aussi à leurs limites. Le cours introduira ensuite ces différents mécanismes.


Cours : faits et causes de la socialisation différenciée selon le genre

Utilisation

Cette animation peut être utilisée en cours de manière interactive pour favoriser la construction de leur savoir par les élèves ou en révision.

1ère partie : les faits, étapes 1 à 4

Chaque fait est introduit par un tableau statistique qui doit être utilisé pour compléter un texte. Les mots sont à déplacer en gardant la souris et le stylo numérique dessus et en les lâchant sur l'étoile adaptée.
Les faits étudiés sont : les capacités en lecture, les activités domestiques, les filières scolaires en lycée.

L'étape 4 demande la synthèse : les activités sont à classer en masculine, féminine ou mixte en clinquant sur la case adaptée.
La lecture efficace peut être classée en féminine ou mixte, du fait du pourcentage important de lecteurs efficaces chez les garçons, même si les filles ont un meilleur score.

image_1 image_2

 

 

2e partie : les explications, étapes 5 à 8

Les différents processus de socialisation sont présentés : apprentissage et imitation, inculcation, interaction et les notions de valeurs et normes.

Les exercices comportant des cases orangées consistent à répondre à la question posée en cliquant sur la ou les réponses justes.
Les exercices de reliage consistent à déplacer les flèches oranges vers les cases adaptées en gardant la souris ou le stylo numérique appuyé pendant le déplacement.

2e partie : les explications, étapes 5 à 8

Les différents processus de socialisation sont présentés : apprentissage et imitation, inculcation, interaction et les notions de valeurs et normes.

Les exercices comportant des cases orangées consistent à répondre à la question posée en cliquant sur la ou les réponses justes.
Les exercices de reliage consistent à déplacer les flèches oranges vers les cases adaptées en gardant la souris ou le stylo numérique appuyé pendant le déplacement.

image_1 image_2

 









Étape 9 : l'évolution des rôles

La socialisation différenciée selon le genre est à nuancer par des évolutions vers plus d'égalité, les filles évoluant d'ailleurs plus facilement vers des comportements masculins que les garçons vers des comportements féminins.

Les propositions justes sont :
- l'enfant seul choisit sans stéréotype son type de jeu (résultat d'enquêtes sur les ludothèques) ;
- les filles peuvent facilement jouer à des jeux des garçons ;
- les filles sont plus nombreuses à se diriger vers des études techniques supérieures.

image_5





Étape 10 : les différents processus

Les exemples sont à relier aux processus en oeuvre.

image_6




Activité : comment socialiseriez-vous votre enfant ?

Utilisation

Cette animation est présentée comme un jeu dont l'objectif peut être :
- favoriser l'intégration par l'enfant du partage traditionnel des rôles masculin et féminin ;
- favoriser l'égalité entre homme et femme ;
- favoriser une inversion des rôles.

Ce jeu passe très bien auprès des élèves de seconde et favorise la prise de conscience que de nombreuses idées sur la socialisation des enfants selon le genre sont inconscientes.

Déroulement

image_1

Lors du premier jeu, l'objectif et le sexe de l'enfant est tiré aléatoirement. Si l'on choisit "Nouveau jeu", l'objectif et le sexe sont à choisir. Un nouveau jeu annule l'ancien.

Des choix vont être proposés (aléatoirement) auxquels l'élève doit répondre.

Le graphique montre l'évolution du comportement de l'enfant. La répartition traditionnelle est le point de départ (flèche vers le haut) : de ce fait, si l'objectif est la répartition des rôles traditionnels, le but est de maintenir stable cette flèche.

Les réponses peuvent faire évoluer la flèche en fonction des réponses mais aussi d'un facteur aléatoire : l'enfant peut accepter la socialisation familiale ou la refuser (partiellement ou totalement).

En clinquant après chaque validation (par le bouton "Suite"), sur "Des explications ?", la réponse est analysée : correspond-elle à l'objectif ? L'enfant a-t-il accepté le choix parental ?

 

Fin du jeu

L'ensemble des réponses donne lieu à deux analyses :
- les choix ont-ils correspondu à l'objectif ?
- l'enfant a-t-il évolué conformément aux souhaits des parents ?

 

Pour approfondir

Après une première découverte du jeu en salle informatique, les élèves peuvent être mis en concurrence pour socialiser de la même façon un enfant du même sexe.

Ou, il est possible de leur demander :

- de comparer les effets d'une socialisation égalitaire sur une fille et sur un garçon ;

- de comparer l'efficacité des socialisations traditionnelle, égalitaire et d'inversion des rôles ;

- de retrouver dans le jeu les différents processus de socialisation (par les récompenses et punitions - inculcation, par les jouets - apprentissage- et par le modèle parental - imitation).