Logoanimeco

Travaux dirigés TICE

Lire les courbes de coût et de productivité

TD
n° 2

Variations de la productivité et des coûts

Question N° 1 .

Affichez la courbe de coût total et observez son allure.

Quelle est l'affirmation correcte :
  • Quand la production augmente, les coûts augmentent de plus en plus vite.
  • Quand la production augmente, les coûts augmentent de moins en moins vite.
  • Quand la production augmente, les coûts augmentent d'abord de moins en moins vite, puis de plus en plus vite.
  • Quand la production augmente, les coûts augmentent d'abord de plus en plus vite, puis de moins en moins vite.

Question N° 2 .

Comment s'appelle le point où l'évolution de la pente de la courbe s'inverse ?
  • Un point de réversion
  • Un point d'inversion
  • Un point d'inflexion
  • Un point de réflexion

Question N° 3 .

Glissez maintenant jusqu'au troisième graphe : "productivité" en utilisant une des barres horizontales, comme sur un smartphone. Affichez la courbe de productivité marginale.

Placez le curseur sur la courbe de productivité marginale à l'abscisse 300 et lisez la projection sur l'axe des ordonnées.

Le curseur à l'abscisse 300 sur la courbe de productivité marginale.
Le curseur à l'abscisse 300 sur la courbe de productivité marginale.

Faites une phrase exprimant la signification économique de votre résultat.

Question N° 4 .

Affichez la courbe de productivité marginale et observez son allure.

Quelle est l'affirmation correcte :
  • Quand on augmente la production, les travailleurs supplémentaires sont de moins en moins efficaces dans un premier temps. Ensuite, à partir d'un certain niveau de production, ils le deviennent de plus en plus.
  • Quand on augmente la production, les travailleurs supplémentaires sont de plus en plus efficaces dans un premier temps. Ensuite, à partir d'un certain niveau de production, ils le deviennent de moins en moins.

Question N° 5 .

Glissez maintenant jusqu'au deuxième graphe : "coûts unitaires". Trouvez la courbe de coût marginal.

Placez le curseur sur la courbe de coût marginal à l'abscisse 300 et lisez la projection sur l'axe des ordonnées.

Le curseur à l'abscisse 300 sur la courbe de coût marginal.
Le curseur à l'abscisse 300 sur la courbe de coût marginal.

Faites une phrase avec votre résultat.

Question N° 6 .

Observez la courbe de coût marginal de la même manière que vous avez observé celle de productivité marginale.

Résumez le comportement de la courbe de coût marginal en distinguant deux grandes étapes.

Question N° 7 .

Placez votre curseur sur la courbe de coût marginal en son minimum. Observez la projection verticale vers le haut (courbe de coût variable et de coût total) et vers le bas (productivité marginale).

Que constatez-vous ?
Dans un premier temps, la courbe de coût total (de même que celle de coût variable) présente une pente de moins en moins forte : c'est donc que le coût augmente de moins en moins vite. Puis, la pente devient à nouveau de plus en plus forte, la croissance du coût recommence donc à accélérer.
Le comportement de la courbe de coût total.
Le comportement de la courbe de coût total.
Il s'agit d'un point d'inflexion.Pour une production de 300 unités, la productivité marginale est de 14 : on peut donc dire qu'une unité de travail supplémentaire (par exemple, une heure) fait augmenter la production de 14 unités (par exemple, 14 chaises).Au début, les travailleurs supplémentaires sont de plus en plus efficaces, ensuite ils le deviennent de moins en moins. Par exemple, si on a un tracteur dans un champ, les premiers ouvriers embauchés font beaucoup augmenter la production. Mais au-delà d'un certain point, les travailleurs supplémentaires sont de moins en moins utiles.Pour une production de 300 unités, le coût marginal est de 3,57 : la production d'une unité supplémentaire coûte donc 3,57 €.Dans un premier temps, lorsque la production est faible, le coût marginal diminue : produire une unité supplémentaire coûte de moins en moins cher. Ensuite, cette tendance s'inverse et le coût marginal recommence à augmenter.La courbe de coût marginal est à son minimum pour une abscisse de 382 environ. Cela correspond :
  • Au point d'inflexion des courbes de coût variable et de coût total.
  • Au maximum de la courbe de productivité marginale.
On peut donc distinguer une première phase (production <382) pendant laquelle :
  • Chaque nouvel embauché est plus efficace que le précédent
  • Chaque unité produite coûte moins cher que la précédente
  • Les coûts augmentent de plus en plus vite
Puis, durant la seconde phase (production >382), toutes ces évolutions s'inversent :
  • Chaque nouvel embauché est moins efficace que le précédent
  • Chaque unité produite coûte plus cher que la précédente
  • Les coûts augmentent de moins en moins vite